s'abonner au flux RSS
envoyer la pagepartager
imprimer la pageexporter en PDF
Espace contributeurs

Merci de vous identifier

Mot de passe oublié ?

Observatoire des oiseaux marins & côtiers

Agence française de la biodiversité

Actualités

2019, mauvaise année pour les Sternes au Banc d'Argun

Le 05/07/2019 - 09:00 - 17:00

Photo : SEPANSO

Depuis 1966, la Sterne Caugek se reproduit sur le banc d'Arguin.  Les individus nichent en colonie dense sur une surface limitée. Les sites potentiels d'installation de la colonie correspondent à des buttes dunaires ou à des replats situés dans la dune blanche, la dune embryonnaire ou en haut de plage. Créé en 1972 dans le but de protéger la colonie de Sternes Caugek, la Réserve naturelle du Banc d'Arguin a accueilli jusqu'à 4 700 couples dans les années 90. Pendant longtemps, le site a abrité entre 50% et 80% de l'effectif français.

Depuis  2009, la réserve a assisté à un phénomène nouveau et assez atypique, puisque jamais observé ailleurs sur d'autres colonies, avec  la présence quotidienne du Milan noir, attiré par la colonie, qui a perturbé l'ensemble du processus de reproduction de la sterne. Outre le dérangement et le stress importants occasionnés sur les sternes adultes, ce sont chaque année quelques centaines de poussins qui ont été prélevés par le Milan noir


Depuis la création de la réserve, le Goéland argenté était jusqu'en 2007 années la seule espèce nicheuse régulière parmi les différentes espèces de goélands, avec moins d'une dizaine de couples. Depuis une dizaines d'année le nombre de couples de goélands sur la réserve a explosé passant de 8 couples en 2010 à 298 en 2019. Les 4 espèces sont présentent avec une majorité de Goéland brun.

Ces dernières années, la prédation des oeufs et des poussins de sternes par les goélands n'a cessé de croitre.

Le 2 mai 2019 au matin, environ 500 couples s'installent sur un îlot de sable  d'une dizaine d'ha et à environ 1 km des goélands nicheurs les plus proches. Dès le début de la soirée, une dizaine de goélands pour la plus part immatures semblent très attirés par les sternes. Des premières prédations sur les oeufs sont constatées. Le 3 mai au matin, la colonie avait déserté le site, tous les oeufs récemment pondus ont été mangés durant la nuit.

Les sternes ont tenté depuis une quinzaine d'installations à des endroits différents de la réserve, parfois loin des colonies de goélands, parfois au coeur de ces dernières. Le même phénomène s'est répété à chaque fois, une poignée de goélands immatures (certains les même individus d'après les observations de terrain)  ont harcelé les sternes et ont mangé les oeufs, engendrant au fil des jours un stress important sur les sternes. La durée des installations n'ont jamais excédé plus de 30 heures. La dernière installation s'est produite le 2 juin dernier.

Cette année, aucune naissance de Sterne Caugek n'aura lieu sur le banc d'Arguin, une première depuis 1975.

 

Restes d'oeufs prédatés par des goélands